Séparation : comment se reconstruire pour soi et ses enfants

La fin d’un mariage déclenche généralement un flot d’émotions comprenant la colère, le chagrin, l’anxiété et la peur. Parfois, ces sentiments peuvent surgir au moment où vous vous y attendez le moins, vous prenant au dépourvu. Une telle réaction est normale et, avec le temps, l’intensité de ces sentiments s’atténuera. En attendant, soyez indulgent avec vous-même. Les chercheurs ont constaté que les personnes qui sont empathiques envers elles-mêmes ont plus de facilité à gérer les difficultés quotidiennes du divorce.

Essayez de ne pas considérer la rupture comme une bataille. La médiation en matière de divorce est souvent une bonne alternative à la procédure judiciaire. Essayer d’arranger les choses par soi-même peut être frustrant et voué à l’échec, car les problèmes qui ont contribué à votre divorce risquent de ressurgir lors des négociations de divorce. Les recherches montrent que la médiation peut être bénéfique pour la satisfaction émotionnelle, les relations entre conjoints et les besoins des enfants.

S’asseoir et parler avec votre futur ex-conjoint est peut-être la dernière chose que vous souhaitez faire, mais la coopération et la communication rendent le divorce plus sain pour toutes les personnes concernées. Parler avec un psychologue peut vous aider à prendre des décisions coordonnées avec un minimum de conflits.

Lorsque des enfants sont impliqués

Le divorce peut être une expérience traumatisante pour les enfants, mais la plupart des enfants s’adaptent bien dans les deux ans qui suivent le divorce. D’autre part, les enfants rencontrent souvent plus de problèmes lorsque les parents restent dans un mariage très conflictuel au lieu de se séparer. Faites de votre mieux pour éloigner les enfants de tout conflit. Un conflit parental permanent augmente le risque de problèmes psychologiques et sociaux chez les enfants.

Il est souvent utile pour les parents qui divorcent d’élaborer un plan et de le présenter ensemble à leurs enfants. Dans de nombreux cas, un changement soudain peut être difficile pour les enfants. Le cas échéant, donnez-leur quelques semaines avant de les faire déménager dans une nouvelle maison, ou avant qu’un des conjoints ne déménage. Il peut être utile de minimiser autant que possible les changements dans les mois et les années qui suivent un divorce.

Les enfants se portent mieux lorsqu’ils maintiennent un contact étroit avec leurs deux parents. Les recherches indiquent que les enfants qui ont une mauvaise relation avec l’un de leurs parents ou les deux peuvent avoir plus de mal à faire face aux bouleversements familiaux. Il a été démontré que les programmes d’éducation des parents visant à améliorer la relation entre les parents et leurs enfants aident les enfants à mieux s’adapter dans les mois et les années qui suivent le divorce.

Prendre soin de soi

Les changements apportés par la séparation et le divorce peuvent être considérables. Mais aujourd’hui plus que jamais, il est important de prendre soin de soi. Faites appel à votre réseau de soutien, en vous tournant vers votre famille et vos amis pour obtenir de l’aide et du réconfort. Les groupes de soutien formels peuvent également vous aider à faire face aux nombreuses émotions que suscite la fin d’un mariage.

Pour rester positif alors que vous entamez un nouveau chapitre, essayez de vous engager dans des activités que vous aimiez mais que vous n’avez pas faites depuis un certain temps. Ou essayez de nouveaux passe-temps et activités. Restez en bonne santé physique en mangeant bien et en faisant de l’exercice.

Comment les psychologues peuvent vous aider

Le divorce est un moment difficile pour toute la famille. Les conjoints qui divorcent et leurs enfants peuvent bénéficier d’un entretien avec un psychologue pour les aider à gérer leurs émotions et à s’adapter aux changements. Les psychologues peuvent également vous aider à réfléchir soigneusement à ce qui a mal tourné dans votre mariage afin d’éviter de répéter des schémas négatifs dans votre prochaine relation.

Laisser un commentaire