Parent célibataire : comment élever son enfant

Les enfants élevés par un seul parent peuvent être tout aussi heureux et en bonne santé mentale que les enfants vivant avec deux parents biologiques. Qu’un enfant ait un seul parent ou plusieurs, les enfants s’en sortent bien lorsqu’ils sont élevés par des parents attentionnés, chaleureux, sensibles, réceptifs et flexibles.

Les enfants peuvent être effrayés par les émotions fortes qui accompagnent la séparation. Si vous êtes un parent isolé qui vit une séparation, il est bon de dire à votre enfant que ses deux parents l’aiment et que la séparation n’est pas de sa faute.

Établir des relations positives

Voici quelques moyens d’entretenir votre relation avec votre enfant :

  • Profitez au maximum des moments de la vie quotidienne. Des moments de qualité avec votre enfant peuvent se produire n’importe quand et n’importe où. Vous pouvez parler au dîner au lieu de regarder la télévision. Vous pouvez jouer à des jeux de mots dans le bus, chanter une chanson dans la voiture ou raconter des histoires à l’heure du coucher.
  • Intéressez-vous. Parlez des choses que votre enfant préfère, du sport à la musique en passant par les livres et le fonctionnement des choses. Demandez à votre enfant de vous montrer comment jouer à son jeu de société ou à son application préférée.
  • Portez une attention positive. Souriez, riez et embrassez votre enfant aussi souvent que possible. Montrez-lui que vous êtes heureux de le voir dès le matin et lorsqu’il rentre de l’école.
  • Prévoyez du temps en tête-à-tête. Si vous avez plus d’un enfant, essayez de passer régulièrement du temps seul à seul avec chacun d’eux. Il peut s’agir d’un livre avant le coucher avec les plus jeunes ou d’un jeu tranquille avec un enfant plus âgé lorsque les plus jeunes dorment.
  • Félicitez votre enfant. Par exemple, vous pouvez lui dire : “Je suis très fier de la façon dont tu m’as parlé de tes sentiments”.

Les règles et limites

Des règles et des limites claires donnent aux enfants un sentiment de sécurité. Mais il peut être plus difficile de respecter les règles et les limites lorsque vous êtes un parent isolé, surtout si vous êtes fatigué et stressé ou si le comportement de votre enfant est difficile.

Si vous êtes parent isolé en raison d’une séparation récente, vous pourriez constater que votre enfant a un comportement difficile. C’est assez typique. Par exemple, certains enfants peuvent recommencer à faire des choses qu’ils n’ont plus faites, comme faire pipi au lit, ne pas dormir, ne pas manger ou faire des crises de colère. Votre enfant peut aussi être de mauvaise humeur et se disputer plus souvent.

Afin d’y faire face il est important de faire reconnaitre à son enfant ses sentiments et de créer des règles claires. Essayez également d’être cohérent. Respectez vos règles autant que possible et rappelez-vous de rester calme, même si votre enfant les repousse. Si vous n’êtes pas toujours cohérent, ce n’est pas grave. Essayez simplement de ne pas céder la prochaine fois.

Gérer vos sentiments et les problèmes d’adultes

En tant que parent isolé, votre attitude positive, votre force et votre détermination peuvent donner à votre enfant un exemple qui dure toute la vie. Vous pouvez montrer à votre enfant que vous pouvez continuer, même lorsque les choses sont difficiles. Mais aucun parent n’est parfait, alors ne soyez pas trop dur avec vous-même lorsque quelque chose va mal.

Votre enfant vous verra forcément vous sentir triste, en colère ou bouleversé dans les moments de stress. C’est normal pour tous les parents dans toutes les familles. Il est important de faire savoir à votre enfant que vous l’aimez et que vos sentiments négatifs ne le concernent pas. Cela peut également contribuer à rassurer votre enfant sur le fait que les choses vont s’améliorer et que vous serez là pour lui.

En règle générale, nous faisons ce que nous pouvons en tant que parent mais nous sommes faillibles et certains jours seront plus difficiles que d’autres. L’important est d’en parler à d’autres adultes et de pouvoir améliorer la situation.

Laisser un commentaire