L’arrivée d’une baby-sitter – Gérer les émotions de son enfant

L’arrivée d’une nouvelle baby-sitter est un chamboulement émotionnel pour votre enfant. Soyez donc empathique avec votre enfant. Ses réactions de l’enfant doivent être comprises et respectées. Ne le grondez pas et ne minimisez pas les problèmes que vous pourriez avoir pour vous adapter à la nouvelle baby-sitter. Assurez-vous de dire à votre enfant que vous comprenez ce qu’il ressent et que c’est normal. Expliquez qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur car maman et papa reviendront toujours. N’hésitez pas à parlez de votre expérience quand vous étiez petit.

L’enfant doit-il participer à l’entretien d’embauche de la nounou ?

Le choix de la baby-sitter est une phase très délicate, dans laquelle un juste équilibre doit être trouvé entre les besoins des parents et ceux de l’enfant. Il est essentiel que la baby-sitter soit en mesure d’établir une relation émotionnelle correcte avec l’enfant. Ce n’est qu’ainsi que le processus d’adaptation entre l’enfant et la baby-sitter réussira.

Pour éviter de fausses attentes, il est important que les parents considèrent le salaire moyen d’une baby-sitter. Ils ne doivent convoquer que des candidats dont le prix correspond à leur budget. De fausses espérances ne devraient pas être imposées aux enfants, si jamais les parents convoquent la baby sitter mais ne pourrais être embauchée en raison de son prix.

Dans un second temps, il est opportun de réaliser plusieurs entretiens pour savoir comment évaluer la baby-sitter.  Au cours de la première réunion, des sujets tels que votre curriculum vitae, des références ou une expérience antérieure en garde d’enfants seront abordés. Vous pouvez organiser une deuxième réunion pour voir comment la nounou travaille avec l’enfant. Le processus d’adaptation sera plus facile s’il y a harmonie entre les deux dès le début.

Et si maman travaille à la maison, le bébé s’habituera-t-il à être avec une baby-sitter ?

Travailler à la maison avec l’enfant présent peut être un véritable défi. Non seulement il devra s’adapter à la baby-sitter, mais il devra aussi progressivement s’habituer au fait que sa mère ne peut pas lui prêter attention.

Il pourrait être judicieux de créer un espace dans lequel travailler hors de la vue de l’enfant. L’idéal est de créer une petite routine. Expliquez-lui, dans les bons mots pour son âge, que maman doit faire un peu de travail et qu’il peut jouer avec la baby-sitter.

Comment gérer l’adaptation du bébé à la baby-sitter au quotidien ?

La nounou deviendra un adulte de référence pour l’enfant. Cette personne doit connaître l’enfant et ses habitudes. Les parents doivent donc fournir à la nounou des recommandations spécifiques pour leur enfant. 

Il est donc important qu’il y ait des objectifs communs et partagés entre toutes les personnes qui s’occupent de l’enfant. Et il est également essentiel d’être le plus cohérent possible avec les règles établies : l’heure des repas, aller dormir, utiliser une tétine, ranger la chambre. Surtout, la baby-sitter doit partager les efforts des parents pour rendre l’enfant plus indépendant.

En réalité, il est important pour une nounou de montrer son amour pour l’enfant, de s’en occuper. Cela devient alarmant lorsqu’un enfant n’est pas à l’aise avec sa baby-sitter, lorsque ces liens émotionnels ne sont pas établis, cela indique que quelque chose ne va pas. Mais si ce n’est pas le cas, il faut se réjouir, en plus, des liens émotionnels adéquats entre l’enfant et la baby-sitter apportent une plus grande estime de soi à l’enfant, enrichissent beaucoup plus sa personnalité, aident à tolérer les absences des parents avec beaucoup moins d’angoisse et aussi les enfants deviennent beaucoup plus sociables.

N’angoissez pas si en rentrant votre enfant se met à vous ignorer ou à pleurer, c’est simplement un moyen de communication pour exprimer combien il a manqué à sa mère. La personne qui s’occupe de votre enfant en votre absence ne doit pas être considérée comme une rivale, car en réalité c’est une personne qui vous aide et s’occupe des besoins de l’enfant lorsque vous n’êtes pas là.

La chose la plus importante est que si pour une raison quelconque vous devez laisser votre enfant avec une baby-sitter, rappelez-vous qu’en rentrant chez vous, vous devez consacrer du temps à votre enfant, parler, jouer, se baigner, etc. Vous verrez qu’il comprendra combien vous l’aimez et pourra mieux compenser vos absences.

Laisser un commentaire